Le FESPACO, un enjeu panafricain

 

dsc_0216

C’est parti depuis hier 25 février 2017 pour la 25e édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO).

Si l’objectif est de réunir les cinéastes du continent et de la diaspora de l’Afrique, le festival valorise la culture africaine dans toute sa diversité. De la danse équestre aux prestations musicales en passant par l’humour, la cérémonie d’ouverture nous a donné de voir non seulement des artistes Burkinabé (Smockey, Sana Bob, Dicko Fils, Marie Gayéri, Moussa Petit Sergent…) mais aussi d’autres pays comme le Niger et la Cote d’Ivoire. La Cote d’Ivoire, pays invité d’honneur a offert 50 millions au Comité d’Organisation et disponibilisé sa star Alpha Blondy pour la cérémonie d’ouverture.

dsc_0289

Côté média on remarque aussi que ceux africains sont de plus en présents au rendez-vous du 7e art avec des écoles de cinémas ou de journalisme pour mieux comprendre l’enjeu d’un festival africain qui à l’instar de ceux de l’Europe ou des Amériques prône une identité cinématographique du continent. Faire des films africains qui décrivent mieux l’Afrique tel est le crédo de cette biennale dont les premiers pas ont commencé depuis 1969. Et les 20 films longs métrages retenus pour l’Etalon d’or de Yennenga sont, à ce qu’on dit des œuvres de belles factures. Alors que dire…que le cinéma commence et rendez-vous au soir du 4 mars 2017 pour découvrir qui remportera l’Etalon d’or qui pèse 20 000 000 FCFA cette année !

Mindiéba OUALI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s